Comment les communautés apprenantes vont-elles changer le secteur de la formation ?

0
232
Certifié Qualiopi
Etre Informé de la mise à jour de cet article
( 0 Followers )
X
Etre Informé de la mise à jour de cet article
E-mail : *

S’il y a bien une chose dont on peut en être sûr c’est que l’enseignement ne peut se faire tout seul. L’adage « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » prend tout son sens dans le domaine de l’apprentissage. Le apprendre ensemble active autre chose chez l’individu. L’échange qui se fait entre les apprenants leur permet de prendre en considération certaines choses qu’ils n’auraient pas pu trouver tout seuls.

échange communauté apprenante

N’avez-vous par exemple jamais été dans une situation qui vous avait pris énormément de votre temps, dont vous n’aviez pu trouver aucune solution, et que tel un messi, une personne vous dise quelque chose de si évident mais dont vous n’aviez pas du tout pensé à l’origine ? 

La communauté apprenante est ce messi qui vous permettra d’apprendre activement, de remettre en cause et de compléter vos connaissances grâce aux autres personnes qui seront là avec vous. Rappelez-vous, « Lire c’est s’informer, échanger c’est apprendre. »

s'activer en groupe

Le 21ème siècle est le temps de l’évolution, les communautés apprenantes en font partie. Elles traduisent cette volonté de rencontrer et d’apprendre de son entourage afin de créer une dynamique collective. 

Le « Faculty Learning Communities » pour les américains, correspond à des groupes d’enseignements, administratifs et d’étudiants de toutes les disciplines s’engageant dans des collaborations actives durant toute l’année. 

échange et expérience en groupe

Le but principal est de s’expérimenter ensemble et d’échanger.

Il est plus que jamais primordial que les organisations humaines adaptent leur mode de fonctionnement en corrélation avec les évolutions de leur environnement, c’est le principe même et le bien-fondé des communautés apprenantes. Elles se reposent notamment sur deux piliers clés qui sont :

  • Apprendre les uns des autres
  •  Favoriser une communication transversale
apprendre les uns des autres

Aujourd’hui, aller vers les autres et apprendre des choses nouvelles et novatrices, doivent être l’enjeu de tout collectif.

Comprendre ce qu’est une communauté apprenante

Par définition, « les communautés apprenantes sont comme un lieu d’apprentissage où la formation de ses membres est facilitée » (Pedler, Boydell, Burgoyne- 1998). Ou encore, plus simplement, une communauté apprenante est un ensemble de personnes qui s’activent sur un territoire dont l’intelligence infrastructurelle leur permet d’amorcer et d’entretenir une démarche permanente d’apprentissage partagé. (Zoomacom)

apprentissage partagé

Cette idée de communauté apprenante est née en 1992, avec le congrès de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), sur le thème des villes d’apprentissage, à Göteborg en Suède. Et en 2015, on note plus de 300 initiatives du genre presque sur tous les continents à l’exception de l’Antarctique selon une enquête australienne sur les villes d’apprentissage.

partage de connaissance

Normalement, elle doit pouvoir s’ajuster en permanence au marché ainsi qu’au contexte, elle permettrait alors la capitalisation sur les savoirs afin d’instaurer une synergie entre les activités et cela se fait notamment par le partage de connaissances et une large coopération.

Comment mettre en place une communauté apprenante ?

Pour toute mise en place d’une communauté apprenante, il ne faut jamais oublier le fait est que les structures fonctionnelles créent de nouvelles connaissances avec la fréquence des interactions sociales des experts en limitant la diffusion contrairement aux structures de projet.

communauté apprenante clé

La communauté apprenante doit tenir compte de quelques points majeurs afin de fonctionner comme il se doit, à savoir notamment :

  • Le fait de bien comprendre et de cerner les enjeux de la communauté. Pour ce faire, il faut prendre le temps de :
    – Définir les objectifs
    – Améliorer à chaque fois en se formant et en apprenant
    C’est la temporalité
communauté apprenante avangates

● Le fait est que toutes les parties doivent pouvoir être sollicitées et écoutées car il y a tant à apprendre de tous. Pour ce faire alors, il faut :
– Des actions sur terrain
– Impliquer tous les acteurs
C’est au final de pouvoir dire « ce que l’on fait ou ce que l’on souhaite faire et avec qui… » (LinkedIn), c’est la transversalité.

formation en groupe
  •  Le fait est que la communauté se trouve elle-même dans une organisation apprenante avec des sous communautés apprenantes qui peuvent être des parties prenantes de la communauté mère. On notera alors une constance des changements et les communautés apprenantes peuvent changer de forme. 
    – Personne ne s’adapte à l’outil, c’est lui qui s’adapte.
    Il s’agit de « sortir du cadre pour Innover » (LinkedIn), c’est la polyformité.
formation en groupe

Il ne peut y avoir de communauté apprenante, si les parties y sont contraintes malgré elles. Il faut qu’elles y trouvent d’elles-mêmes leurs intérêts et qu’elles prennent plaisir à se former et à apprendre. Les membres doivent s’impliquer et se sentir impliquer afin de garantir la motivation de tous, il est bien connu que ce n’est pas toujours facile de tâter de nouveaux terrains.

apprendre en communauté

Comment organiser des formations par les communautés apprenantes ?

Il faut déjà que chacun ait un rôle qui corresponde à ses attentes. Chacun doit faire des initiatives en étant volontaire. Pour que ce principe soit respecté chacun doit être :
– Tout d’abord, être le principal responsable de sa formation
– Ensuite, il doit pouvoir partager ce qu’il a appris. Chacun doit apprendre pour apprendre aux autres afin d’apprendre de tous par tout à chacun
– Et finalement, on apprend pour se développer en tirant le meilleur de tous afin de grandir autant en interne qu’en externe.

amélioration en groupe

Il faut alors que tous aient soif de pouvoir et de savoir, qui sont les deux axes des attentes des parties prenantes (La pratique de l’entreprise apprenante, Gilbert J.B Prost et Bettina S.T. Buchel 1997) traduites par cette phrase «  On ne peut pas forcer un homme à apprendre on peut simplement l’aider à trouver cette force en lui-même ».

coopérer en groupe

On peut s’attendre alors de cette formation que tous soient :
– Capable d’agir en coopération
– Capable de communiquer et d’expliquer
– Capable d’analyser et résoudre les problèmes
– Capable de mémoriser
C’est le pouvoir.

apprendre en groupe

Et chacun devrait apprendre à :
– Réaliser un cadre général d’orientation
– Créer un esprit d’équipe
C’est le savoir.

groupe de jeunes apprenants

Les communautés apprenantes sont rythmées par des changements et des innovations continues afin de toujours mieux se former en apprenant des autres en donnant de soi et cela de façon à ce que tous y trouvent leur compte.

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Compte des votes : 0

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici