Ces formations gratuites et rémunérées qu’il faut connaître

0
1577
formation-gratuite-remuneree
Etre Informé de la mise à jour de cet article
( 0 Followers )
X

Etre Informé de la mise à jour de cet article

E-mail : *

Adoptée le 5 septembre 2018, la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est venue réformer en profondeur le système de la formation professionnelle en France. Tandis que certains points ont trouvé une application immédiate, les principaux changements n’entreront en vigueur qu’en 2020. 

Quoi qu’il en soit, la législation française offre tout un panel de formations, une offre souvent méconnue et pourtant bien d’’actualité. Les fluctuations incessantes du marché du travail, les innovations en tout genre… la formation professionnelle se présente ainsi comme un outil précieux au diapason des prérogatives des actifs français. À travers l’initiative d’un employeur ou via sa propre volonté, chaque citoyen peut donc bénéficier d’une formation lui permettant de développer ses compétences, de s’adapter aux nouveaux outils liés à son emploi ou tout simplement d’apprendre un nouveau métier. 

Cette logique de flexibilité trouve ainsi son aboutissement dans la proposition de formations professionnelles gratuites. Plus encore, selon le cas de figure, certaines formations peuvent également être rémunérées. Afin de vous mettre à jour et de débroussailler cet amas d’informations, entre réformes et cas particuliers, cet article a pour but d’identifier clairement les formations gratuites et rémunérées ainsi que les différents moyens d’application…Tour d’horizon !

Formations gratuites et financement

Dans un monde privilégiant de plus en plus les compétences aux diplômes, la proposition de formations gratuites apparait comme un choix cohérent et de bon sens, une décision qui offre à chaque personne la possibilité de s’adapter aux évolutions du marché, sans rien débourser. Cet accompagnement, principalement étatique, présente néanmoins un défaut de taille : la multiplicité des canaux, les réformes récentes, les statuts etc. L’opacité qui entoure cette offre dessert la compréhension, et les actions qui sont actuellement menées ont ainsi pour but principal de venir déblayer la situation. 

Des formations en fonction des secteurs

Vous allez donc pouvoir profiter de différentes aides vous permettant de vous former gratuitement à un large panel de métiers. Demandeurs d’emploi, salariés : l’accès et les secteurs d’activité fluctuant en fonction de votre situation, il n’en est pas moins vrai que chaque individu va pouvoir tirer profit de formations gratuites en tout genre. Avant de nous intéresser aux moyens permettant cette gratuité, voici quelques exemples de formations financées et offertes par l’État.

Formation informatique – multimédia :

  • Marketing digital
  • Applications d’automatisation
  • bureautique
  • infographie
  • développement et programmation
  • ERP-PGI
  • Base de données, systèmes et réseaux

Formation commerciale – international :

  • Vente et métiers de commercial
  • Manager Directeur commercial et des ventes
  • SAV
  • ADV, transport, logistique, douane 
  • Finance et droit international
  • Stratégie, Management, Vente et négociation à l’internationale 

Formation Marketing – Webmarketing :

  • Marketing Automation
  • Marketing, Webmarketing et Marketing digital
  • Communication professionnelle et d’entreprise
  • Communication interpersonnelle 

Formation langue

  • Langue française et étrangères
  • Langues des signes

Formation Finance

  • Finance – comptabilité 
  • Fiscalité, Droit des affaires

Formation Management :

  • Finance moderne
  • Management
  • Ressources humaines
  • Direction entreprise

Formation juridique

  • Droit des Sociétés
  • Droit Communautaire et international
  • Droit immobilier
  • Droit intellectuel 
  • Droit fiscal
  • Droit des contrats

Formation qualité et sécurité :

  • Management et gestion de la qualité 
  • Normes qualité
  • Sécurité des structures et des individus au travail

Formation environnement :

  • Outils écologiques 
  • Les métiers du développement durable

Formation banque et assurance :

  • Banque, Patrimoine et Marchés financiers
  • Assurance, Mutuelle et Prévoyance

Formations gratuites pour les salariés

Cette énumération correspond ainsi à un ensemble de formations qu’il est possible de suivre, que l’on soit en CDI ou demandeur d’emploi. Vient ensuite la question du financement. Gratuites, ces formations sont cependant sujets à des processus de financement conditionnés par le demandeur.

Dans le cas d’une demande émise par l’employé :

  • Le CPF : Outil de sécurisation du parcours professionnel, le compte personnel de formation (CPF) offre la possibilité de cumuler des « points de formation » (en euros). Votre quantité d’euros disponibles est déterminée par vos années d’activité.  Le but ? prendre en charge les dépenses occasionnées par l’inscription à des formations certifiantes, qualifiantes ou diplomantes (celles citées plus haut par exemple). Les formations éligibles au CPF sont officiellement précisées par les partenaires sociaux au niveau national et régional. En théorie, les formations finançables sont celles « qui permettent d’acquérir un socle de connaissances et de compétences défini par décret, celles qui offrent une action d’accompagnement à la VAE, et donc celles inscrites sur des listes spécifiques » ( voir dans votre espace personnel CPF).
  • Le CIF : Pour Congé Individuel de Formation, c’est une solution généralement utilisée pour les formations de longue durée. Votre employeur doit obligatoirement cotiser auprès d’organismes, au titre de la formation (Fongecif, Opacif ou OPCA). Cette souscription vous permet ainsi d’être pris en charge gratuitement et de profiter de l’entièreté de votre salaire (selon les conditions). 

Parallèlement, depuis le 1er janvier 2019 et à travers le plan de développement des compétences, les employeur se sont vus imputer de deux obligations liées à la formation professionnelle : l’adaptation au poste de travail et le maintien dans l’emploi des salariés. Grâce à ce nouveau procédé, il est désormais possible, en plus des formations en présentiel ou à distance, de suivre des formations en situation de travail (FEST). Ainsi, tous les salariés peuvent être visés par ce processus de formation. Bien évidemment, le départ en formation est ici assimilé à l’exécution standard des heures de travail. À l’inverse, le collaborateur a aussi la possibilité de se renseigner en amont sur les formations prévues par le plan de développement des compétences afin de développer son expertise. Dans cette situation cependant, l’employeur a le choix d’accepter ou non la demande, tout dépendra de la configuration du poste visé. 

Formations gratuites pour les demandeurs d’emploi

À l’instar des salariés, un demandeur d’emploi a aussi la possibilité de profiter de formations gratuites. 

Encore une fois, l’on va pouvoir se reposer sur le compte personnel de formation CPF. Attention cependant, dans cette nouvelle configuration, une nouvelle condition vient s’ajouter : la formation demandée doit correspondre à une priorité de formation décidée par les partenaires sociaux et les pouvoirs publics. Dans cette logique d’insertion, il sera également possible d’utiliser son CPF pour participer aux « formations de base » correspondant au Cléa et fixées par L’ANI : compréhension et maitrise du français, sensibilisation à l’informatique, compétences en mathématiques etc. Ces formations ont donc été déterminées par des besoins corporatistes ou étatiques, et en pratique, il est évident que la flexibilité au niveau des débouchés ne sera pas la même que pour des salariés. 

Formations gratuites et rémunérées : l’alternance

Au-delà des modèles de formations gratuites, vous pouvez également prétendre à des formations rémunérées à travers un apprentissage en alternance. Ces types de formations se reposent sur un modèle alliant études théoriques et travail en entreprise. En plus d’acquérir des compétences et d’apprendre un métier, la personne formée va de plus percevoir, via l’entreprise, une rémunération en échange de son travail. Reconnues par toutes les entreprises, ces formations vont du CAP au Bac+5 . Elles se caractérisent notamment par une insertion rapide sur le marché du travail.

Avant de vous intéresser plus précisément à une formation en alternance, veillez d’abord à identifier clairement l’entreprise, le profil souhaité ainsi que la durée du contrat. À titre d’exemples, Voici une liste non exhaustive des formations récentes (2019) accessibles directement en alternance.

Développeur web : 

  • Niveau exigé : Bac +3
  • Durée : 12 mois
  • Entreprise : Diruy

Ingénieur sécurité :

  • Niveau exigé : Licence
  • Durée : 6 à 12 mois
  • Entreprise : Paprec

Aiguilleur du rail :

  • Niveau exigé : CAP ou BEP
  • Durée : 12 mois
  • Entreprise : SNCF

Service banque : 

  • Niveau exigé : Bac +2
  • Durée : 12 mois
  • Banque Populaire

Facteur :

  • Niveau exigé : aucun
  • Durée : 6 mois
  • Entreprise : La poste

Chef de partie :

  • Niveau exigé : Bac
  • Durée : 6 mois
  • Entreprise : Club Med

Delivery Manager : 

  • Niveau exigé : Bac +5
  • Durée : 12 à 24 mois
  • Entreprise : Groupe Cyllene

Chargé du développement durable :

  • Niveau exigé : Bac +4
  • Durée : 24 mois
  • Entreprise : Universcience

Agent d’exploitation : 

  • Niveau exigé : Bac +3
  • Durée : 12 mois
  • Entreprise : Ciblex

Formations rémunérées avec un job à la clé : les POEI

Comme nous l’avons énoncé plus haut, il existe certains organismes qui vous permettent de bénéficier d’une formation gratuite, notamment lorsque vous êtes demandeur d’emploi . Plus encore, certaines formations rémunérées ont pour but de fournir un job directement après la période d’apprentissage. Pour finir, il convient donc d’éclaircir le terme POEI, une aide à la formation dédiée aux personnes sans profession.

POEI, pour Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle : ce dispositif a pour objectif de former un individu à une ou plusieurs compétences en vue de répondre à une offre de recrutement. Suite à la formation, et selon le niveau d’avancement du formé, l’entreprise pourra proposer un CDD ou un CDI. À savoir que cette offre de formation est uniquement générée par Pole Emploi, et de ce fait, seul les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de ce dispositif. 

En l’espèce, l’employeur qui génère la demande doit respecter certains critères inflexibles :

  • L’employeur doit être à la recherche d’un CDI, d’un CDD de 12 mois minimum ou équivalent.
  • Il doit avoir déposé au préalable une offre d’emploi sur Pole Emploi. 
  • La durée de la formation doit être égale ou inférieure à 400 heures.

Du côté formé

  • Aucune participation financière ne sera émise par le formé.
  • Le stagiaire ne pourra pas être rémunéré pendant la période de formation.

Pôle emploi propose ainsi un grand nombre de formations de type POEI, le but étant de fournir aux entreprises des personnes motivées souhaitant se réinsérer dans le monde professionnel. Ces formations sont donc à associer aux entreprises qui génèrent les demandes, et ici, les offres de Pole Emploi sont nombreuses : 

  • Barista chez Starbucks
  • Conducteur de bus interurbain 
  • Ouvrier polyvalent cordiste
  • ingénieur conception mécanique
  • Carossier 
  • etc. 

Gratuites ou rémunérées, demandeurs d’emploi ou salariés… peu importe votre situation, le système français offre un ensemble de solutions permettant de se former à un nouveau métier ou encore de monter en compétences. Entre incompréhension et manque d’informations, il est primordial de comprendre les enjeux afin de profiter d’une configuration de bon sens, au service d’un monde qui change. 

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 4.6 / 5. Compte des votes : 7

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici