Formateur/Organisme de formation : Voici votre socle stratégique pour 2020 horizon 2021

4
1665
Créer son organisme de formation
Etre Informé de la mise à jour de cet article
( 2 Followers )
X

Etre Informé de la mise à jour de cet article

E-mail : *

En cette période à la fois festive et de reprise, il est temps pour chaque organisme de formation d’établir son plan d’activité 2020.
En tant qu’organisme de formation vous n’êtes pas sans savoir que des changements majeurs ont commencés à opérer sur le secteur et ceux-ci apparaissent comme incontournables.
Ceci étant causé de manière évidente par les multiples réformes sur le secteur. 

Dans cet article, nous avons listé les points majeurs à retenir et les actions associées.

Ministere du Travail

Les dispositions présentes dans ces réformes sont polymorphes mais celles que nous retiendrons dans cet article entreront particulièrement en vigueur en janvier 2021 et il conviendra donc d’être prêt dès 2020 en tant qu’organisme de formation ou même Consultant Formateur.

La promesse de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, concernant la formation est de « permettre à chacun de pouvoir se projeter dans l’avenir avec confiance et envie. ».

Bien évidemment entant qu’organisme de formation le vécu est tout autre.

Rappelons que certaines dispositions présentes dans cette loi ont déjà pris effet depuis le mois de janvier de l’année 2019. 

Mon Compte Formation désormais incontournable sur la question du CPF

Il s’agit notamment du basculement des heures créditées sur le CPF en euros. Ce dispositif étant particulièrement mis en évidence avec la création de l’application mobile MonCompteFormation.

Mon compte formation

Celle-ci doit permettre :

  • D’optimiser la gestion des heures de formation.
  • De Trouver des formations en appliquant des filtres liés à leur secteur d’activité ou leur région .
  • De Faciliter la mise en relation avec les organismes de formation.
  • De s’inscrire aux formations sans avoir recours à un intermédiaire. 
  • De consulter des statistiques d’insertion sur le marché du travail à l’issue de la formation et de connaître le salaire prévisionnel à l’embauche.

Les conséquences pour les organismes de formation qui travaillent sur les budgets CPF sont aussi bouleversantes que l’ont été l’apparition des supermarchés pour les commerçants.

En effet, il conviendra désormais pour chaque organisme de formation de mettre tour en oeuvre pour : Développer des cursus diplômant ou certifiant, Présenter celles-ci sur la plateforme, Etre premier dans le moteur de recherche.

Ce qui impose évidemment aux milliers de petits organismes de formation à se renforcer sur la partie Administrative et Communication.

Découvrez-vite le dossier : « Réussir sont référencement sur MonCompteFormation »

Des OPCA/OPCO qui vont disparaître puis réapparaître

Depuis le 1er Avril 2019, la désignation définitive des opérateurs de compétences amenés à remplacer les OPCA a également annoncé un choc de simplification.

La mort des OPCA avait été annoncée il y a plus de 6 ans notamment dans un tumultueux rapport de la cour des comptes à leur sujet, pointant du doigt une forme d’inefficacité globale à intervenir sur l’indicateur « Chômage ».

Plus généralement la cour des comptes reproche au secteur formation:
1) L’absence de contrôle des organismes de formation : Chose cependant bien compensée ces dernières années par une augmentation des contrôles de la DIRECCTE, des OPCA/OPCO et l’apparition des contrôles Datadock.
2) La faiblesses des contraintes des organismes de formation : Chose également bien compensée par le Datadock et désormais la Certification RNCQ/Qualiopi.
3) L’absence de pilotage national : Problème en phase de résolution avec la disparition/fusion des OPCA en OPCO. Indépendamment des désordres administratifs, les conséquences sont globalement positives puisque des structures nouvelles ont parfois été pensées avec des nouveaux environnements informatiques repensés.
4) Absence de vision stratégique : Ce problème n’a pas été résolu ou a du moins été repris en main par la ministre du travail avec des réformes fortes imposant des stratégies à l’ensemble des acteurs.
5) Des fraudes fréquentes : Ce problème, bien que difficile à éradiquer, est en voie de diminution à en croire les rapports successifs de contrôles de formation.

Plus de détails à ce sujet dans l’article de Ouest France.

Cet ensemble d’éléments génère au moins une chose : Un changement de posture globale des OPCA. Découvrez comment les OPCA/OPCO vont renaître de leur cendres.

La création de EDOF : Le nouveau système de collecte de l’URSSAF

Avec la transformation des OPCA en OPCO, ceux-ci perdent leur capacité à gérer les fonds de formation.

Caisse des depots

C’est désormais l’URSSAF qui récupère cette fonction de gestion. Avec malgré tout un « bémol » : Ce transfert de fonction n’opérera plus en 2021 mais en 2022. En effet, Muriel Pénicaud constate que l’URSSAF n’est pas prête.

Cependant, la plateforme EDOF, elle existe bien déjà et elle représente l’équivalent à MonCompteFormation pour tous les autres modes de financement que ceux du CPF.

Le décor prend donc peu à peu forme avec d’un coté « Mon Compte Formation » pour les formations d’ordre personnel et EDOF pour les formations d’ordre Professionnel

Découvrez comment référencer vos offres sur EDOF

Attention cependant, car il subsiste malgré tout encore une bonne vingtaine de façon alternative de référencer ses offres auprès de l’état et des marchés privés d’une part et que la certification d’organisme de formation garde malgré tout un rôle important dans cette histoire (voir plus bas dans cet article)

La multiplication et l’inter-connexion des catalogues et annuaires de formation professionnelle

Implicitement à tous ces changements majeurs on peut constater d’une part la multiplication des formes de catalogues et d’annuaires de formation et d’autre part l’inter-connexion de ceux-ci avec les plateformes centrales que son EDOF et MonCompteFormation.

Annuaire Formation Bretagne

En effet, les suppressions de certains organismes de formation Publics et Parapublics comme le Greta et l’AFPA on recyclé leur positionnement en référençant des offres locales supplémentaires en matière de formation. De plus les départements et régions ont également été impliqués dans ce projet de « digitalisation » des offres de formation.
Par ailleurs, les offres de solutions privées se sont également bien développées.

Ainsi, on peut désormais constater de nombreuses solutions en ligne pour référencer :

  • Des Organismes de formation
  • Des Produits de formation
  • Des Sessions de formation
  • Des Actualités au sujet d’actions de formation

L’ensemble de ces solutions en lignes proposent de plus en plus souvent une solution d’import/export via Excel ce qui représente un grand bon en avant pour tout le secteur de la formation qui souffre d’un manque d’informatisation général.
En effet, il est fréquent que les centres de formation disposent d’un site Internet et d’offres en format PDF mais rarement d’une base de données de leur offre qu’ils pourraient intégrer à un site externe (comme MonCompteFormation ou EDOF) en envoyant un fichier Excel par exemple.
La solution la plus aboutie sur le sujet étant le principe d’API (solution qui permet aux systèmes de communiquer entre eux de manière autonome.

Découvrez comment référencer vos offres de formation sur les catalogues en ligne

Le besoin incontournable de certifier son organisme de formation

Certains sont surpris, d’autres le savaient : « En tant qu’organisme de formation, on va tous y passer. » S’exclame un dirigeant d’entreprise.

Effectivement, debut 2020, parmi les 90 000 organismes de formation, il est intéressant de constater que 50% sont Datadockés et moins de 20% sont certifiés. Ce qui interroge sur le niveau de connaissance de chaque organisme de formation sur le sujet.

Certification

En effet, la posture de nombreux organismes de formation sur le sujet est de faire abstraction de « toute cette dimension administrative » comme l’affirme ce même dirigeant.

L’idée d’un marché totalement libre de la formation dans lequel nous n’aurions pas besoin de l’état est effectivement attractive au moins sur un point : Penser simplement ses offres par rapport à un besoin client et non par rapport à une subvention d’état.

Cependant, même avec une offre correspondant à 100% des besoins d’une entreprise, celle-ci ne pourra pas s’empêcher de solliciter une enveloppe d’état, voire de privilégier un organisme de formation qui permet l’utilisation de cette enveloppe. En d’autres termes, faire abstraction de cette posture d’organisme de formation certifié peut s’avérer risquée.

Même si pour certains organismes, les clients paient 100% de leur formation, ces organismes ne sont jamais à l’abris que leurs clients changent leur stratégie d’achat pour se tourner vers des organismes de formation certifiés.

Aussi nous vous suggérons deux stratégies possibles : Obtenir votre certification OU Ne pas obtenir de certification et vous adosser à un organisme de formation qui dispose d’une certification.

Découvrez comment certifier votre organisme de formation

Découvrez comment Ne pas certifier son organisme de formation s’adosser à un organisme certifié

L’exception scandaleuse du formateur ?

Cet article ne pouvait se terminer sans aborder le « non dit » de la formation depuis plus de 20 ans maintenant.

En effet, depuis très longtemps il subsiste une très grosse ambiguïté sur la position à tenir entant que consultant formateur indépendant sous traitant d’organismes de formation.

Consultant Formateur Délaissé

Pour faire simple :

  • La loi dit qu’un organisme de formation ne peut sous traiter ses actions de formation qu’à un autre organisme de formation.
  • Depuis l’apparition du Bilan Pédagogique numérique, il n’est plus possible de faire abstraction de cette « obligation » entant qu’organisme de formation puisqu’un message d’avertissement nous le rappelle lors de la validation.
  • Ceci doit normalement imposer à tout consultant formateur indépendant de disposer d’un numéro d’organisme pour agir.
  • Or lorsqu’un consultant formateur agissant principalement en sous traitance demande un numéro d’organisme auprès de sa région, celui-ci lui est généralement refusé au motif qu’il intervient en sous traitance.
  • De plus on imagine difficilement un consultant formateur occasionnel (exemple 3 actions de formation par an) se datadocker, se certifier, où même faire un bilan pédagogique.
  • Les contrôles et redressements de la DIRECCTE en la matière sont très inégaux selon les régions : Dans certaines régions, les OF sont clairement sanctionnés car ils sollicitent des formateurs ne disposant pas de numéro d’organisme.
  • Cette ambiguïté se duplique sur la question de la certification : Entant qu’organisme de certification certifié, faut il ne solliciter que des formateurs certifiés ?

Découvrez comment se certifier comme consultant formateur

Sur l’ensemble de ces points, nous, rédacteurs pensons qu’une solution officielle doit et va s’affirmer avant 2021. Nous émettons d’ailleurs l’hypothèse forte d’un Datadock 2 destiné aux formateurs occasionnels ou organismes de formation occasionnels.

Sans cette mesure, nous pourrions ainsi supposer que le marché de la formation s’effondrerait d’une part et que le personnel formé serait formé sur des sujets avec une valeur limitée.

Pourquoi le marché de la formation peut s’effondrer

Cet article vous a plus ? Non ? Un commentaire nous serait utile !

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 4.6 / 5. Compte des votes : 34

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

4 Commentaires

    • Merci pour ce commentaire David.
      J’attends avec impatience ton article sur « Un consultant formateur doit il se certifier comme organisme de formation » 🙂
      Si tu as l’opportunité de nous l’écrire, nous le publierons avec plaisir.
      Noté pour ta remarque sur le bug de l’adresse email! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici