Comment les OPCA/OPCO vont-ils renaître de leur cendres ?

0
463
Phoenix
Etre Informé de la mise à jour de cet article
( 0 Followers )
X

Etre Informé de la mise à jour de cet article

E-mail : *

Depuis leur fusion en OPCO les OPCA très fortement fait évolué leurs activités pour se reconcentrer sur leur objet initial : Accompagner les entreprises dans leur choix de formation.

Ainsi, cette reconcentration d’activité pourrait peut être laisser penser qu’un OPCA/OPCO est en phase de disparition dans le décor de la formation. Preuves en sont les non renouvellements de postes et la réduction des effectifs.

Pourtant, il y a fort à parier que les OPCA/OPCO seront encore là en 2022 et même de nombreuses années plus tard. En voici la preuve.

2010, Le jour où tout a basculé ?

J’étais encore un jeune consultant et je découvrais le secteur complexe de la formation. Cela devait être au cours d’une réunion au sein du SYCFI qu’on en parlait : Les OPCA venaient de se faire littéralement dépouiller par l’état. Cela devait être en 2010 environ. Je n’arrive pas à retrouver d’article à ce sujet (Si, entant que lecteur de cet article, vous avez connaissance d’un article faisant objet des faits cités ci-dessous je suis preneur).

Pour expliquer simplement et rapidement les faits. Jusque vers 2009, les OPCA capitalisaient sur les fonds de formation non utilisés. Si bien que ceux-ci étaient parfois très très riches. Pour faire simple, toutes les entreprises ne demandent pas de formation d’une part et d’autre part l’allocation des fonds de formation s’établit selon des critères ce qui, à la fin de l’année, rendaient l’intégralité des fonds de formation non utilisés. Les OPCA les gardaient et d’année en année, s’enrichissaient.

Et puis, paf pastèque!

Prendre dans la caisse

Du jour au lendemain, l’état s’est octroyé le droit de récupérer ces fameux fonds non utilisés. Et de mémoire on parlait au moins de million d’Euros, voire de milliard d’Euros. Et là tout le monde a compris que d’une part les OPCA n’étaient plus « invincibles » mais surtout que l’état était vraiment capable de beaucoup de choses en la matière puisque rappelons le, ces fonds sont le résultats de la collecte auprès des entreprises.

Donc le débat portant sur les OPCA profiteurs s’est converti en débat sur l’état extorqueur.

En bref la conséquence d’un tel phénomène a représenté pour les OPCA un véritable appel d’air aux problèmes financiers. Ils ont alors dû devenir profitables du jour au lendemain. D’un fonctionnement bureaucratique, on leur a imposé un fonctionnement orienté résultat et rentabilité comme dans une entreprise privé.
Ce changement structurel économique constitue la première renaissance des OPCA et date donc de 2010

Ce phénomène n’était qu’une mise en bouche sur la suite.

de 2015 à 2017 La création du Datadock

Certains diront que les OPCA ont subit l’arrivée du Datadock, d’autres au contraire diront que c’est un véritable projet créé de toute pièce par ces acteurs.

Datadock

La vérité se situe probablement entre ces deux extrêmes puisque deux années auparavant le décret du 30 Juin 2015 avait demandé explicitement aux organismes de formation d’être en conformité avec ce décret pour pouvoir continuer à travailler avec les OPCA.

Or constatant que quasiment aucun organisme de formation n’agissait ou ne réagissait, et donc afin d’éviter de se retrouver sans aucune activité, ils ont réussi à se regrouper pour un projet commun : La création d’une plateforme Datadock.

Annoncé initialement dès début 2016, cette mission a finalement vue le jour officiellement en Janvier 2017 après de nombreux rebondissements.

Et si, même si dans les faits les discordances sur la validité d’un Datadocké demeurent aux yeux de chaque OPCA, ce projet est, d’un point de vue structurel, une belle réussite pour les OPCA et représente la seconde renaissance des OPCA.

Découvrez l’avenir de Datadock.

2017 et Datadock représentent donc la seconde forme de renaissance des OPCA quoi qu’on en dise.

Et puis arriva le rapport acide de la cour des comptes de 2017…

2017, Attaque frontale de la cour des comptes

En 2017, la cour des comptes revient à la charge sur les OPCA avec un nouveau rapport, à la base d’un gros changement. Dans ce rapport, la cour des comptes demande aux OPCA les actions suivantes :

Assurer une partie du financement des formations ; 

Aider les entreprises à établir la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ; 

Accompagner les organismes de formation du secteur à obtenir leur certification ; 

Devenir un observatoire de la transition et de la formation professionnelle ; 

Accompagner les très petites et moyennes entreprises dans la création de leur plan de formation.

car fondamentalement, bien d’autres problèmes ont été mis en exergue par la cour des comptes au sujet de la formation.

Et cela a accéléré l’idée que les OPCA pourraient mourrir si ils n’agissaient pas vite.

Accusé

Associé à un tel message, à l’époque il avait été évoqué que l’URSSAF reprendrait la gestion des fonds de formation. Puis cela s’est accéléré pour une annonce officielle prévoyant que l’URSSAF prendrait officiellement commande des fonds en Janvier 2021. Puis décision de reporter à 2022.

Donc Pyschologiquement parlant le dirigeant d’un OPCA s’est vu annoncer en 2017 qu’il serait mort en grande partie fin 2019 puis maintenant fin 2020. A l’heure ou est écrit cet article c’est la date officielle où l’on peut prédire que plus de 50% de l’activité d’un OPCA devenu OPCO sera transférée à l’URSSAF. Et donc l’OPCO doit impérativement trouver un nouveau moyen de renaître de sa nouvelle mort annoncée.

Découvrez qui tire les ficelles des réformes de la formation

Aussi, avec autant de passages à coté de la fin, il est désormais difficile à concevoir tant pour les OPCA/OPCO que pour les acteurs avec lesquels ils travaillent que ceux-ci disparaissent à jamais.

Et Voici, à mon avis comment les OPCO vont renaître de leur cendres.

Auditer les Datadockés

Bien que ce projet Datadock ait coûté très cher aux OPCO, il a permis d’enclencher deux éléments structurels fondamentaux.
1) Leur conférer une forme d’autorité légitime sur le secteur.
2) Leur faire lâcher prise sur les guéguerres inter-OPCO au profit d’une vision unique. Ce qui amorcera les plateformes numériques de dépôts de fichiers, l’uniformisation des procédures de prises en charge et surtout, les fusions inter-OPCO.

Audit

Suite à cette forme d’unification des forces, nous aurions pu nous attendre à des contrôles Datadock de leur part, sur site pour vérifier la véracité des propos de chaque organisme de formation sur le terrain.
Mais bien évidemment, l’ambiguïté de la position de Juge et Partie n’a pas rendu les choses simples. Rappelons en effet que si 100% des contrôles Datadock devaient aboutir à un déclassement de 100% des organismes de formation, alors les OPCA n’auraient eu plus rien à financer ce qui les auraient tous rendus sans raison d’être.
Aussi, ceux-ci ont délégué à des cabinets d’audit le rôle de contrôle mais sans véritable intention de déclasser.

Quoi qu’il en soit, il leur appartient toujours la nouvelle position d’auditeur Datadock et ceci tant que Datadock existera. Et même si 2021 marque théoriquement la fin de Datadock au profit de la certification, je suis prêt à parier qu’il y aura un Datadock 2 pour une partie seulement des acteurs de la formation.

Découvrez pourquoi et comment nous allons vivre la naissance d’un Datadock 2

Auditer plus globalement les Organismes de formation

Comme évoqué précédemment, les OPCO ont désormais l’obligation de contrôler les organismes de formation vers lesquels il redirigent leurs adhérents.

C’était donc une reconversion évidente. Il en résulte que les salariés OPCO doivent désormais se former au métier d’auditeur Qualiopi en partenariat avec France Compétences. Et L’Afnor se propose d’ailleurs de les former sur le sujet.

Audit Global

Bien que sans expérience terrain sur le sujet de formateur ou d’organisme de formation, le rôle du conseilleur, est bien en phase avec leur posture depuis le début de leur existence

Mais est ce vraiment au statut d’auditeur que se résume le nouveau rôle des OPCA ?

Je pense qu’ils iront beaucoup plus loin mais qu’il est prématuré pour eux d’en parler.

Devenir organisme de formation

En effet, n’oublions pas que Datadock a été pour eux une formidable opportunité d’observer le fonctionnement interne des organismes de formation.

Pendant des années les OPO ont mis en place des actions collectives : Des gros inter-entreprise sectorisés avec des organismes de formation. Ils leur suffiraient simplement de prendre des formateurs à la place d’organisme de formation et de prendre eux même le numéro d’organisme et le tour serait joué.

idée formation

Par ailleurs, former les organismes de formation sur les pratiques Qualiopi, les former sur les processus à mettre en place pour faire une bonne formation, les former sur ce qu’il faire ou ne pas faire.

Personnellement, j’ai toujours cru et imaginé une reconversion OPCO sous cette forme. C’est tellement facile vu leur position.

Si vous n’êtes pas encore organisme de formation, Découvrez comment devenir organisme de formation

J’ajoute que toutes les entreprises effectuant des actions d’audit ont également une autre entité leur permettant de réaliser des actions de formation. Exemple : Afnor compétences pour Afnor Certification.

Aussi, la question est simplement de savoir quand ce positionnement d’organisme de formation sera acté mais en tout cas je ne vois pas comment ils pourraient se positionner autrement compte tenu de leur réseau et de leur forme d’autorité sur celui-ci. D’ailleurs de nombreux salariés d’OPCO ont migré entant que conseiller dans des organismes de formation.

Filtrer et accompagner les nouveaux organismes de formation

Toujours dans cette posture d’auditeur/contrôleur, les OPCO peuvent également prolonger leur existence dans le filtrage et l’accompagnement des nouveaux organismes de formation.

En effet, les nouveaux entrants dans la formation vont se raréfier du fait des contraintes et des barrières à l’entrée. Aussi, même une fois dans la partie les embûches sont nombreuses.

Mentoring

Aussi cette posture d’accompagnateur d’organisme de formation pourrait leur convenir et leur reconfier une image plus sympathique et bienveillante que celle d’auditeur.

Surtout que c’est ce que leur demande la cour des comptes en disant : « ACCOMPAGNER LES ORGANISMES DE FORMATION DU SECTEUR À OBTENIR LEUR CERTIFICATION ; « .

Découvrez comment devenir accompagnateur d’organismes de formation

Devenir une Market Place

Lorsque vous vous êtes Datadocké vous avez effectué au moins une chose : Transmettre votre programme de formation. Cela leur a permis de collecter plusieurs milliers de programmes de formation.
Une structuration de la base de données des organismes de formation avec leurs programmes de formation serait un incroyable moyen de lancer en un temps record une sorte de Méta catalogue d’offres de formation et de mettre en place du placement de participants chez les organismes de formation.

Market Place

Le seul point qui me fait penser que ce phénomène n’aura pas lieu c’est qu’ils sont trop « éduqués » à travailler « dans les normes » et donc très timide face à la disruption et les attaques de modèles économique. Devenir une Market place signifierait se positionner comme un acteur privé sur le sujet et cela leur confèrerait une image agressive et peu sympathique bien que innovante.

Sauf que c’est bien ce qu’a fait l’état en dégainant « Mon Compte Formation » : Une mise en concurrence outrancière des organismes de formation en se basant principalement sur les prix. Aussi, cela pourrait être une forme d’alignement de leur part.

Découvrez la raison d’être des Market Place de la formation

La seule question qu’il resterait alors c’est le positionnement de la Market Place OPCA face à la Market Place EDOF ou « Mon Compte Formation ». Et bien là ma réponse serait justement de proposer une démarche plus qualitative et orientée vers la singularité des offres. Dis autrement, sur EDOF et Mon Compte Formation figure et figureront avant tout des offres standards sans grosse valeur ajoutée ou distinction pour la compétitivité des entreprises. Or les OPCO ont également cette culture de la formation de pointe qui rende service aux acteurs d’une branche donnée.

En bref l’hypothèse que les OPCO se mettent à créer une Market Place n’est pas si incongrue que cela. C’est totalement dans la continuité de leur démarche historique. D’ailleurs Datadock existe déjà, tout est déjà prêt 😀

Vous avez aimé cet article ? Nous recrutons des rédacteurs qui ont des choses à dire sur la formation. Contactez nous !

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Compte des votes : 2

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici